Retour

Espoir pour la Coalition pour l'équité salariale: Le gouvernement fédéral promet une loi.

2016-10-07

« Nous sommes encouragées par l'engagement du gouvernement fédéral d'adopter une loi proactive sur l'équité salariale pour la fonction publique fédérale et le secteur privé sous réglementation fédérale. Cependant, nous insistons pour qu’il revoit son échéancier et présente son projet de loi avant la fin de 2017 tel que recommandé par le Comité spécial sur l’équité salariale », déclare Vallie Stearns-Anderson, présidente de la Coalition pour l’équité salariale du Nouveau-Brunswick.

Sur plusieurs plans, la réponse du gouvernement fédéral au Comité spécial sur l’équité salariale donne espoir à la Coalition. « Nous y retrouvons plusieurs recommandations clés. Cela augure bien pour la loi qui s’en vient, » soutient Johanne Perron, directrice générale de la Coalition pour l’équité salariale.

Le gouvernement fédéral réitère qu’un salaire égal pour un travail de valeur égale est un droit de la personne, préconise une approche proactive et promet de mettre en place un « mécanisme rigoureux de surveillance ». Les domaines du secteur privé relevant de la règlementation fédérale incluent le transport interprovincial, les télécommunications et les banques.

Par ailleurs, la Coalition déplore que le gouvernement repousse la date cible à la fin de 2018, soit un an plus tard que recommandé par le Comité spécial sur l’équité salariale de la Chambre des Communes.

« Ça fait maintenant des décennies que des femmes, des organismes et des syndicats militent pour le droit à l’équité salariale. Le Comité spécial sur l’équité salariale a consulté plusieurs experts et présenté d’excellentes pistes pour la rédaction d’une loi proactive dans son rapport de juin dernier. Alors, pourquoi encore des délais ? Nous craignons que le projet de loi n’ait pas le temps de passer à travers toutes les étapes nécessaires avant les prochaines élections fédérales », s’inquiète Vallie Stearns-Anderson.

La Coalition souhaite que le gouvernement fédéral agisse comme chef de file et envoie un message clair aux provinces en adoptant une loi dans des délais rapides.

« Il est temps que les emplois à prédominance féminine soient reconnus et rémunérés à leur juste valeur partout au pays et dans toutes les juridictions, tant dans le secteur privé que public. Une loi fédérale poussera les provinces à agir à leur tour », affirme Johanne Perron. 

make donations

Vous appuyez une loi sur l'équité salariale et voulez suivre ce dossier de plus près? Adhérez à notre organisme!

Notre bulletin paraît 2 à 4 fois par année. Consultez la dernière édition de ce dernier!

Archives

© 2017 Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick Inc.