Retour

Le Nouveau-Brunswick doit faire preuve de leadership lors des négociations fédérales-provinciales-territoriales en matière de services de garde à l'enfance

2017-06-14

Trois organisations, soit la Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick (FTTNB), le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick et la Coalition pour l’équité salariale du Nouveau-Brunswick, se rallient en vue d’exhorter le gouvernement du Nouveau-Brunswick à jouer un rôle de leadership lors des négociations bilatérales en matière de services de garde à l’enfance avec le gouvernement fédéral.

« Il est très décevant de voir que le droit universel aux programmes de services de garde d’enfants n’était pas l’un des principes inclus dans le cadre multilatéral établi par les gouvernements fédéral, provincial et territorial, particulièrement vu qu’il s’agissait de l’un des engagements électoraux du Parti libéral du Canada », dénonce Shanny Doucet, vice-présidente responsable de la condition féminine de la FTTNB, « La preuve et l’expérience vécue de nombreuses juridictions révèlent que les programmes accessibles à tous fonctionnent le mieux. »
 
Le 12 juin, les gouvernements fédéral, provincial et territorial ont signé le Cadre multilatéral pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants, à Ottawa. Ce cadre est fondé sur les principes de la qualité, l’accessibilité, l’abordabilité, la souplesse et l’inclusivité.
 
« Étant donné que le rapport de la Commission d’étude sur les services de garde du Nouveau-Brunswick préconise de “procéder au développement continu d’un réseau de services de garderie éducatifs agréés de grande qualité” et “d’amorcer la transition des services de garderie éducatifs agréés vers un système géré et financé davantage par le gouvernement provincial”, le gouvernement du Nouveau-Brunswick doit insister pour inclure l’universalité dans ses négociations bilatérales avec le gouvernement fédéral », fait savoir Louise Imbeault, présidente par intérim du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick. « Toutes les familles néo-brunswickoises qui nécessitent des services de garde d’enfants devraient avoir accès à des programmes de qualité qui tiennent compte des communautés linguistiques et à un prix abordable, pas seulement les populations ciblées. »
 
« En vue d’assurer la qualité des services de garde d’enfants, il est essentiel d’offrir une rémunération suffisante aux éducateurs et éducatrices; ceci favorise le recrutement et la réduction des taux de rotation du personnel. De plus, les salaires sont une importante mesure incitative afin d’encourager la formation et l’investissement dans une carrière dans le domaine des soins aux enfants. D’ailleurs, le rapport de la Commission d’étude sur les services de garde du Nouveau-Brunswick recommande que les salaires des éducatrices et éducateurs en services de garderie reflètent leur niveau de certification ainsi que les principes d’équité salariale. Fondamentalement, l’équité salariale constitue un droit de la personne et elle devrait être priorisé par nos gouvernements », conclut Frances LeBlanc, présidente de la Coalition pour l’équité salariale du Nouveau-Brunswick. La Coalition pour l’équité salariale du Nouveau-Brunswick exhorte le gouvernement du Nouveau-Brunswick à rendre compte des niveaux de traitement, en tant qu’indicateur de qualité, en sus de la formation du personnel.
 
-30-
 
Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
 
Shanny Doucet
Vice-présidente responsable de la condition féminine
Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick
227-9900 (cellulaire)
 
Nelly Dennene
Directrice générale
Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick
381-2255 (bureau) / 381-9603 (cellulaire)
 
Frances LeBlanc
Présidente
Coalition pour l’équité salariale du Nouveau-Brunswick
850-1033

make donations

Vous appuyez une loi sur l'équité salariale et voulez suivre ce dossier de plus près? Adhérez à notre organisme!

Notre bulletin paraît 2 à 4 fois par année. Consultez la dernière édition de ce dernier!

Archives

© 2017 Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick Inc.