Retour

Loi de 2009 sur l'équité salariale : 8 ans après, où en sommes-nous?

2017-06-19

Moncton – En ce 8e anniversaire de la sanction de la Loi 2009 sur l'équité salariale, la Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick fait le point sur sa mise en œuvre.

« Lors des dernières élections, le gouvernement Gallant a promis d’assurer que la Loi de 2009 sur l'équité salariale soit pleinement mise en œuvre dans tous les secteurs du gouvernement, y compris les sociétés de la Couronne. Nous tenons à ce que cette promesse soit respectée », rappelle Frances LeBlanc, présidente de la Coalition.

La Coalition reconnaît que beaucoup de travail a été accompli. Les travaux d’équité salariale sont complétés pour la majorité des emplois des parties I, II et III des services publics du gouvernement, soit la fonction publique, le système scolaire et le secteur hospitalier.

Cependant, la présidente souligne qu’il reste encore beaucoup de chemin à faire avant que la promesse du gouvernement soit complètement remplie. En effet, les unités de négociation représentant les enseignants et les services d’établissement n’ont pas encore débuté le processus. Les sociétés de la Couronne qui sont assujetties à la Loi ont débuté le processus, soit Énergie NB, Travail Sécuritaire NB, la Commission des services d’aide juridique du NB, New Brunswick Community College, Collège Communautaire du Nouveau-Brunswick, Alcool NB et la Commission des services financiers et des services aux consommateurs.

« Nous sommes particulièrement préoccupées pour le personnel non syndiqué qui n’a pas encore débuté le processus. Il reste à peine plus d’un an avant la fin du mandat du gouvernement. Il faut qu’il mette les bouchées doubles », explique Johanne Perron, directrice générale de la Coalition.

La Coalition demande que le Bureau de l’équité salariale, créé par la Loi, présente un rapport détaillé de la mise en œuvre de l’équité salariale depuis l’entrée en vigueur de la Loi, soit le 1 avril 2010. « C’est une question d’imputabilité. Il faut que le gouvernement démontre à la population qu’il a pris les mesures nécessaires pour respecter la Loi de 2009 sur l’équité salariale », dit Frances LeBlanc. 

« L’équité salariale - un salaire égal pour un travail de valeur égale – est un droit fondamental de la personne. Chaque journée sans l’équité salariale signifie une autre journée où les droits de la personne dans les emplois à prédominance féminine ne sont pas respectés. Le temps d’agir est maintenant », conclut Johanne Perron.

 

-30-

 

Pour plus d’information :        

Frances LeBlanc, 850-1033

Johanne Perron, 855-0002; 850-6963

make donations

Vous appuyez une loi sur l'équité salariale et voulez suivre ce dossier de plus près? Adhérez à notre organisme!

Notre bulletin paraît 2 à 4 fois par année. Consultez la dernière édition de ce dernier!

Archives

© 2017 Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick Inc.