Communiqués

Retour

La marche des femmes à Fredericton prend position pour l'égalité

2019-01-19

Plus de 100 participantes sont descendues dans la rue pour la troisième Marche annuelle des femmes au centre-ville de Fredericton pour exprimer leur solidarité en faveur de l'égalité des genres au Nouveau-Brunswick. Le thème de cette année était centré sur les valeurs fondamentales et les priorités des droits des femmes au niveau de la santé, la sécurité économique, la représentation et la sécurité. 

«Je marche aujourd'hui parce que je veux que tout le monde se sente égal. J'espère qu'un jour, mes futurs enfants pourront connaitre l'égalité», a déclaré Megan Groves, l'une des organisatrices.  

« Ces marches sont importantes parce qu'elles permettent de mieux comprendre les problèmes auxquels les femmes sont confrontées, et qui souvent passent inaperçus par ceux qui sont au pouvoir », explique Kylie Bergfalk, un autre membre du Comité organisateur. « Pour répondre efficacement aux questions d'égalité des femmes, nous avons besoin de changements politiques et culturels. » 


La route de la marche s’est terminée à la Bibliothèque publique de Fredericton, où une table ronde a eu lieu pour examiner la situation des femmes au Nouveau-Brunswick et les solutions requises en ce qui concerne les priorités des droits des femmes.  


Les panélistes comprenaient Beth Lyons (directrice générale du Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick), Nelly Dennene (directrice générale du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick), Johanne Perron (directrice générale de la Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick) et Indigo Poirier (musicienne locale primée et coprésidente de Fredericton Gender Minorities). La modératrice était Nadya Ladouceur, coordinatrice de l'éducation expérientielle au Renaissance College 


Bien que chaque intervenante ait abordé des sujets précis, un thème général était clair. Malgré certains progrès, les Néo-Brunswickoises sont toujours confrontées à des défis considérables, mais des solutions existent.  


« Nous devons agir collectivement pour améliorer l'égalité des genres. Les décideurs provinciaux doivent en faire une priorité », a déclaré Johanne Perron. « Ils doivent également mesurer l’impact des politiques publiques sur les femmes et les hommes de diverses origines afin que nous puissions tous progresser ensemble. » 

make donations

Vous appuyez une loi sur l'équité salariale et voulez suivre ce dossier de plus près? Adhérez à notre organisme!

Notre bulletin paraît 2 à 4 fois par année. Consultez la dernière édition de ce dernier!

Archives

© 2019 Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick Inc.