Communiqués

Retour

Un Comité de la SIES recommande une loi sur l’équité salariale dans le secteur privé

2019-02-05

Moncton – La Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick réclame que le gouvernement provincial suive les recommandations d'un comité multipartite de la Société d'inclusion économique et sociale (SIES) et adopte « une législation exhaustive sur l’équité salariale qui s’applique aux employés des secteurs public et privé ».

Après plusieurs mois d’étude, le rapport final du Comité consultatif sur l’équité salariale et le revenu de subsistance vient tout juste d’être rendu public. Il préconise l’adoption d’une loi exhaustive modelée d’après les lois de l’Ontario et du Québec ainsi que les recommandations du Groupe de travail fédéral sur l’équité salariale de 2004. 

« Le Comité reconnaît que l’équité salariale est un outil important de réduction de la pauvreté. C’est une prise de position significative. En effet, l’équité salariale devrait être au cœur de tout plan visant à accroître la sécurité financière des femmes », dit Frances LeBlanc, la présidente de la Coalition. 

« C’est pourquoi nous demandons au gouvernement de mettre en œuvre la recommandation du Comité de légiférer l’équité salariale pour le secteur privé d’ici à la fin de 2020, » poursuit-elle. 


Le Comité consultatif comprenait des représentants d’entreprises, du gouvernement, des citoyens et d’organismes à but non lucratif, dont la directrice générale de la Coalition, Johanne Perron. Il avait pour mandat d’envisager la création d’une législation exhaustive sur l’équité salariale et d’étudier la question du revenu de subsistance.


Pour Jean-Claude Basque, le coordonnateur provincial du Front Commun pour la justice sociale et membre du Comité de la SIES, c’est une question de justice économique. « Il faut atteindre l’équité salariale dans tous les secteurs de l’économie. C’est essentiel pour l’autonomie financière des femmes. L’iniquité salariale réduit leur salaire quand elles sont sur le marché du travail, puis leur revenu de pension quand elles prennent leur retraite. C’est injuste ».

Rappelons que l'équité salariale se dit d’un salaire égal pour un travail de valeur égale ou comparable. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a adopté en 2009 une loi sur l'équité salariale pour la fonction publique, y compris les corporations de la Couronne.

– 30 –


On encourage le gouvernement à adopter une législation exhaustive sur l’équité salariale au Nouveau-Brunswick qui tient compte des pratiques exemplaires et des leçons retenues de l’Ontario et du Québec, ainsi que des recommandations émanant du groupe de travail fédéral sur l’équité salariale de 2004.

En l’absence d’une législation, l’équité salariale est tributaire de la volonté des employeurs, laquelle ne suffit pas toujours afin d’assurer la rémunération équitable des hommes et des femmes.

     Rapport sur le revenu de subsistance et l’équité salariale, 2018

make donations

Vous appuyez une loi sur l'équité salariale et voulez suivre ce dossier de plus près? Adhérez à notre organisme!

Notre bulletin paraît 2 à 4 fois par année. Consultez la dernière édition de ce dernier!

Archives

© 2019 Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick Inc.