Le Conseil d'administration est formé de 11 personnes élues à l'Assemblée générale annuelle, d'observatrices représentant les organismes "visionnaires" (grands donateurs) et de la directrice générale.

 
Les membres du Conseil d'administration 2017-2018 sont :
 
 
Présidente : Frances LeBlanc

Frances LeBlanc est directrice générale de l’Association des chiropraticiens du Nouveau-Brunswick et chiropraticienne à temps-partiel à Moncton. Frances a complété un baccalauréat et des études graduées en psychologie à l'Université de Moncton. Elle est aussi diplômée du Canadian Memorial Chiropractic College et détient une maîtrise en administration publique de York University. Frances est une militante passionnée avec un intérêt particulier à améliorer l'accès aux soins de santé pour les populations vulnérables et le droit des femmes. Frances est également engagée comme bénévole auprès de nombreuses organisations dont le Comité aviseur de la Société d’arthrite du Nouveau-Brunswick, membre du comité de sollicitation de la Campagne de financement 2016-2017 de la Coalition et collaboratrice en pratiques exemplaires pour le Projet canadien des guides de pratique chiropratique.
 

Vice-présidente francophone : Isabelle McKee-Allain 

Isabelle McKee-Allain a connu une longue carrière à l’Université de Moncton en tant que professeure titulaire de sociologie et doyenne de la Faculté des arts et des sciences sociales. Elle a d’ailleurs été la première femme à occuper le poste de doyenne au sein de cette institution. Détentrice d’un Ph.D. en sociologie de l’Université de Montréal, elle s’est consacrée aux études féministes tant dans son enseignement qu’au niveau de ses recherches. Auteure ou co-auteure de plus d’une quarantaine de publications, elle a été membre du Comité de rédaction de la revue Recherches féministes pendant 12 ans, coordonnatrice d’un colloque national de l’Institut canadien de recherche sur les femmes (ICREF) tenu à Moncton et membre de plusieurs comités visant l’égalité et la justice sociale. Elle est membre présentement du Comité de planification de la Campagne de financement 2016-2017 et du Comité de sollicitation de fonds de la Coalition pour l’équité salariale au Nouveau-Brunswick, membre du Conseil d’administration du Salon du livre de Dieppe (trésorière) et membre du Comité de la francophonie de la Ville de Dieppe (vice-présidente).
 

Vice-présidente anglophone : Vallie Stearns-Anderson

Vallie Stearns Anderson milite pour les droits des femmes depuis longtemps. Elle a travaillé à la défense des femmes victimes de violence en tant qu'intervenante d'urgence en matière d'agression sexuelle, agente de liaison avec la communauté, éducatrice populaire et travailleuse de refuge de première ligne dans une maison de transition pendant plus de 15 ans, surtout à Ottawa, en Ontario. Elle a aussi travaillé en santé communautaire et sur des projets juridiques y compris l'équité salariale. Elle a occupé différents postes au Syndicat canadien de la fonction publique du Nouveau-Brunswick dont représentante syndicale et chercheuse en matière de politiques sociales et fiscales ainsi qu'en appui aux négociations et aux campagnes d'éducation du public au nom du personnel du secteur public (elle est présentement en congé). Elle siège au conseil d'administration de la Coalition pour l'équité salariale du N.-B. depuis 2011.
 

Secrétaire-trésorière :  Monique Levesque 

Monique Levesque enseigne depuis maintenant 20 ans à l’Université de Moncton à la Faculté d’administration en comptabilité et en fiscalité. Ses formations sont en comptabilité, en gestion des affaires ainsi qu’en éducation. Avant l’enseignement universitaire, elle a fait du développement économique et de la pratique comptable et a travaillé en tant que professionnelle autonome. Ses implications communautaires sont variées. Elle a été trésorière de plusieurs organismes entre autres, la Fondation des Jeux de l’Acadie et de la Société de promotion Grand-Pré. Actuellement, elle siège aux conseils d’administration de la Société du Monument Lefebvre et des Éditions Perce-Neige et occupe le poste de trésorière du Fonds canadien de la radio communautaire. 

 
Représentante autochtone :  Tanna Pirie-Wilson

Fière Wolastoqiyik de la nation Malécite Neqotkuk, Tanna Pirie-Wilson revendique les droits à l'égalité avec conviction. Elle est présentement PDG des opérations de la Première nation de Tobique. Elle a participé à plusieurs comités des droits de la personne et de la justice sociale pendant ses 15 ans de carrière comme fonctionnaire fédérale. Elle a également été très active dans son syndicat où elle a occupé divers postes: représentante atlantique autochtone avec l'AFPC, présidente du Comité sur l'égalité et la diversité du SEIC-NB, secrétaire locale avec le SEIC, membre du Comité des droits de la personne et des relations interraciales du SEIC. Tanna milite activement à la défense des filles et des femmes autochtones disparues et assassinées.
 

Représentante Nord : Josée Mallais
 
Josée Mallais travaille pour la Croix Rouge Canadienne depuis 2015. Elle a commencé à s'impliquer au sein du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) en 2016. Elle est vice-présidente de sa sous-section locale de celui-ci depuis 2016 et elle est aussi présidente du Comité d'action régionale pour la Péninsule Acadienne depuis 2017. Josée est diplômée du Collège Communautaire du Nouveau-Brunswick, à Campbellton, en technique d'intégration communautaire. Finalement, elle a travaillé dans plusieurs foyers de soins privés dans la Péninsule Acadienne. 
   
Représentant Sud-Est : Alexandre Cédric Doucet
 
Alexandre Cédric Doucet est récemment diplômé de l’Université de Moncton avec un baccalauréat en spécialisation en science politique. En septembre 2017, il entamera le programme double maîtrise en administration publique et le baccalauréat en droit. Alexandre Cédric est un militant de toute forme de justice sociale. Plus précisément dans le domaine de l’éducation postsecondaire et dans le droit des femmes. Présentement, il fait son deuxième mandat à la fédération des étudiantes et étudiants du campus universitaire de Moncton (FÉÉCUM) en étant à la vice-présidence exécutive. Son objectif au sein de la Coalition est de travailler afin de trouver une façon de sensibiliser le plus de personnes possibles à l’équité salariale.

 
Représentante de la Vallée du Haut-Saint-Jean : Élaine Roussel

 Graduée en mai 2013, d’une maitrise en administration des affaires de l’Université de Moncton, Elaine Roussel travaille présentement comme conseillère en finances personnelles. Originaire d’Edmundston, elle est impliquée au niveau du Secrétariat à la jeunesse d’Edmundston afin de faire la promotion de sa ville natale, d’encourager l’entrepreneuriat jeunesse et de faire la mise en valeur de l’engagement jeunesse. Elle s’intéresse grandement au développement économique ainsi qu’aux causes sociales. Son objectif au sein de la Coalition est de faire la promotion et la sensibilisation de l’équité salariale comme pouvoir d’achat auprès des entrepreneurs du privé qu’elle côtoie régulièrement ainsi que de faire l’éducation de la cause auprès des plus jeunes et des futurs entrepreneurs.

 
Représentante Kent-Miramichi : Susie Proulx-Daigle
 
Susie Proulx-Daigle est devenue employée permanente du ministère de Développement social en 1990, après six ans de travail à contrat. Elle a commencé à s'impliquer au Syndicat du Nouveau-Brunswick (SNB) lors des réunions de la composante des Assistantes administratives. Sa passion pour son travail et pour son syndicat l'a menée à un mandat de deux ans comme 2e vice-présidente au sein de l'exécutif du SNB. Élue présidente du SNB en 2008, Susie s'assure que la voix des membres du SNB soit entendue au niveau national puisqu'elle siège en tant que vice-présidente pour le Nouveau-Brunswick pour le syndicat national "National Union of Public and General Employees". Bien qu'un leadership fort soit important, elle croit que le SNB tire sa véritable force de ses membres.
 
 
Représentante Sud : Carol Lynn Gamblin  
 
Originaire de Sussex, au Nouveau-Brunswick, Carol Lynn Gamblin a travaillé, fait du bénévolat et étudié en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve-et-Labrador, dans des domaines variant de l’ingénierie chimique au contrôle de l’inventaire et des acquisitions, la logistique et les arts culinaires. Toutefois, après cinq ans de bénévolat à la ligne de crise du Centre d’aide aux victimes d’agression sexuelle de la région d’Hamilton, en Ontario, Carol Lynn a obtenu un poste à Sussex en tant qu’intervenante de crise dans une maison de transition puis en tant que coordonnatrice des services communautaires. Elle travaille maintenant à St. Stephen où elle coordonne les services communautaires pour les habitants du Comté de Charlotte. Cette année, Carol Lynn a terminé le Programme de certification en gestion de violence familiale de l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB).
 
 
Représentante de la Capitale : Jula Hughes

Jula Hughes est professeure titulaire à la Faculté de droit de – University of New Brunswick, où elle enseigne dans les domaines du droit pénal et de la jurisprudence. La recherche de Jula se concentre sur l'application du droit pénal aux populations marginalisées, l'éthique judiciaire, et la recherche partenariale en matière de droit autochtone, de revendication féministe et d’accès à la justice. Avant sa nomination académique, Jula a pratiqué le droit à Ottawa, où elle a participé à un certain nombre de cas fédéraux d'équité salariale. Elle a travaillé avec la Coalition sur l'équité salariale depuis 2009.

 

Observatrice : Nancy Arseneau
 
Nancy Arseneau a obtenu son baccalauréat en sciences infirmières de l’Université de Moncton en 1984. Mère de quatre jeunes hommes, elle a toujours su donner de son temps afin de faire du bénévolat notamment pour les Jeux d'Acadie, la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, la Société canadienne du cancer, Regional Milk Fund for Schools et Jeunesse Canada Monde. Elle est ancienne présidente de divers organismes tels que le Réseau Communauté en Santé de Bathurst où elle fut responsable de plusieurs initiatives communautaires et de changements des politiques publiques ainsi que des forums régionaux en matière de violence familiale et de santé. Aujourd'hui, infirmière en santé publique, elle est la coordinatrice en maladies transmissibles pour la zone 6 du Réseau de santé Vitalité, deuxième vice-présidente et membre du conseil d'administration de l'Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick (AIINB) ainsi que membre du Front commun pour la justice sociale du Nouveau-Brunswick et de la Coalition pour la santé du Nouveau-Brunswick. Elle pense que les efforts de sensibilisation et de lobbying sont importants afin d’influencer les décisions ou d'apporter des changements sociaux, politiques, économiques ou environnementaux dans notre société.
 

Observatrice : Sylvia Melanson

 

Observatrice : Odette Robichaud 

Sténographe judiciaire et syndicaliste depuis plus de 34 ans, Odette Robichaud est présidente de la Section locale 1840 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et vice-présidente responsable pour la condition féminine au sein du SCFP. Elle siège aussi sur le Conseil exécutif du SCFP NB. Au cours de sa carrière, Odette a siégé sur de nombreux comités pour défendre les droits des femmes et des travailleurs. Elle a également travaillé à développer le groupe de travail national pour mieux comprendre les préoccupations des femmes dans le mouvement syndical et identifier les solutions pour une meilleure participation. Intéressée par la question de l’équité salariale, elle a fut vice-présidente francophone du conseil d’administration de la Coalition et siège maintenant en tant qu’observatrice au nom du SCFP NB.
 

Directrice générale : Johanne Perron

Johanne Perron est directrice générale de la Coalition pour l’équité salariale du Nouveau-Brunswick depuis 2001. Elle s’intéresse à différentes questions de justice sociale et particulièrement à l’égalité des femmes. Elle détient un baccalauréat en développement international de l’Université Dalhousie et une maîtrise en études de l’environnement de l’Université de Moncton. Son travail bénévole et rémunéré l’a amenée à s’associer à divers organismes dont le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick, Jeunesse Canada Monde, Oxfam, le Front commun pour la justice sociale et le Conseil atlantique pour la coopération internationale.
 

 

make donations

Vous appuyez une loi sur l'équité salariale et voulez suivre ce dossier de plus près? Adhérez à notre organisme!

Notre bulletin paraît 2 à 4 fois par année. Consultez la dernière édition de ce dernier!

Archives

© 2017 Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick Inc.