Retour

6 ans après l'entrée en vigueur de la Loi sur l'équité salariale, nous attendons encore.

Moncton – La Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick presse le gouvernement provincial de respecter la Loi de 2009 sur l'équité salariale qui est entrée en vigueur le 1 avril 2010. Après 6 ans, seulement la moitié des unités de négociation ont terminé le processus d’équité salariale et aucune information n’est disponible sur le processus pour les Corporations de la Couronne et pour le personnel non-syndiqué.

« Nous demandons au gouvernement provincial de prendre des actions concrètes afin de respecter la Loi de 2009 sur l’équité salariale. Le gouvernement doit compléter les évaluations d’équité salariale et les comparaisons pour l’ensemble du secteur public et procéder aux ajustements, sans délais, lorsqu’il y a des iniquités salariales. Chaque journée sans l’équité salariale signifie une autre journée où les droits de la personne des travailleuses et des travailleurs dans les emplois à prédominance féminine ne sont pas respectés. » affirme Johanne Perron, directrice générale de la Coalition pour l’équité salariale du Nouveau-Brunswick.

La Coalition souhaite également que le Bureau de l’équité salariale prenne un rôle proactif afin d’assurer la mise en œuvre complète de la Loi et prépare un rapport d’étape à l’intention du public.

Marilyn MacCormack du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), section locale 2745, représentant le personnel de soutien en éducation continue : « Notre section locale a terminé les évaluations d’équité salariale en septembre 2015 et à date nous n’avons pas reçu d’ajustements. Nos 4400 membres à travers la province travaillent sous le seuil de la pauvreté et pourtant, nous donnons un service essentiel aux étudiants dans notre système d’éducation. L’équité salariale est une question de justice et de reconnaissance du travail essentiel que nous effectuons à tous les jours. Le gouvernement doit prendre cette occasion pour donner exemple et éliminer l’écart salarial et par le fait même, faire la promotion d’équité auprès des enfants avec lesquels nos membres travaillent à tous les jours ».

Odette Robichaud, présidente du SCFP section locale 1840, représentant les sténographes judiciaires ajoute que son groupe a subi les mêmes délais: “Nos 75 membres à travers la province ont terminé les évaluations d’équité salariale en 2011-2013 mais parce qu’elles n’ont pas été effectuées correctement, nous avons dû recommencer le processus en 2014-2015.  Nous avons terminé les évaluations d’équité salariale, il fut déterminé qu’il y avait des iniquités salariales et pourtant, nous n’avons pas encore reçu d’ajustements. Nos membres attendent depuis trop longtemps, nous exigeons des actions de ce gouvernement qui a promis lors de la campagne électorale que la Loi de 2009 sur l’équité salariale serait pleinement mise en œuvre. »

make donations

Vous appuyez une loi sur l'équité salariale et voulez suivre ce dossier de plus près? Adhérez à notre organisme!

Notre bulletin paraît 2 à 4 fois par année. Consultez la dernière édition de ce dernier!

Archives

© 2017 Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick Inc.