Retour

Lettre d'opinion : L'équité salariale profitera aux femmes N-B

Le 25 novembre, le Canada a entamé les 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe. Les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises marqueront ces journées de différentes façons en public et en privé, le but étant de dénoncer la violence à l’égard des femmes et de montrer leur appui aux organismes qui œuvrent partout dans la province auprès des victimes de maltraitance et de violence.

Il existe un lien entre la violence fondée sur le sexe et la disparité salariale. La NB South Central Transition House and Second Stage Coalition et les Services ruraux pour femmes victimes d’abus du Nouveau-Brunswick de concert avec la Coalition pour l’équité salariale au Nouveau-Brunswick et Forte Communication ont lancé une campagne visant à élucider ces dossiers connexes et faire valoir le besoin d’adopter une loi sur l’équité salariale dans le secteur privé.

L’équité salariale maintenant!, lancée le 14 novembre se veut une campagne pour favoriser les échanges et les interactions au moment opportun dans les collectivités aux quatre coins de la province d’ici les élections provinciales prévues pour l’automne prochain. La campagne sera présente dans les médias sociaux qui sauront transmettre le message véhiculé par les participants et participantes aux discussions locales et aux activités des candidats organisées dans le cadre de la campagne électorale.

L’équité salariale s’entend d’un salaire égal pour un travail de valeur égale ou comparable, et la Loi de 2009 sur l’équité salariale ne vise que le secteur public. Or, plus de 65 % des Néo-Brunswickoises travaillent dans le secteur privé et en vertu de cette loi, elles n’ont pas droit à la même protection. En 2016, les citoyennes de la province gagnaient en moyenne 91,8 % du salaire horaire des hommes.

Alors, pourquoi les refuges participent-ils à la campagne? Si la violence et les mauvais traitements sévissent dans toutes les sphères économiques, il n’empêche que la plupart des Néo-Brunswickoises qui cherchent la sécurité au sein des refuges sont des femmes qui travaillent dans des postes à prédominance féminine dans le secteur privé. Comme la Loi de 2009 sur l’équité salariale ne vise que le secteur public, la rémunération de ces femmes est rarement équitable, et la plupart d’entre elles touchent habituellement le salaire minimum.

Par conséquent, lorsque ces femmes se démènent pour quitter un conjoint abusif, elles doivent choisir entre la maltraitance et la violence ou la pauvreté. Elles ont peur de ne pas trouver un logement abordable, elles s’inquiètent de leurs enfants et elles ont peur de ne pas réussir à s’en sortir. La rupture d’une relation violente n’est jamais facile; les obstacles sont nombreux. Un travail sous-évalué et un maigre salaire ne font que fragiliser davantage les femmes. Et elles sont nombreuses à admettre qu’un salaire décent leur aurait permis de mettre fin à la relation abusive plus tôt. 

Voilà pourquoi nous participons à la campagne L’équité salariale maintenant! Nous sommes les premiers témoins de la vulnérabilité de ces femmes et nous comprenons bien leurs dilemmes; après tout, dans notre secteur, il n’y a eu aucune augmentation depuis 2007 et, en moyenne, nos travailleuses sont les moins bien payées au pays.

Enfin, profitez des 16 journées d’activisme pour en apprendre davantage sur l’équité salariale. Consultez la page Facebook de la campagne et suivez son compte Twitter @NowmaintenantNB. Il est de notre devoir de reconnaître et de respecter l’apport de ces femmes à la société et à la collectivité en s’assurant qu’elles soient payées un salaire juste et équitable. N’oubliez pas de communiquer avec le refuge dans votre collectivité et de demander en quoi vous pouvez l’appuyer dans ce travail indispensable.

Selon un dicton chinois, la moitié du ciel repose sur les épaules des femmes. Travaillons ensemble pour leur garantir un salaire équitable et alléger leur fardeau. L’équité salariale maintenant!

Debrah Westerburg
Coordonnatrice – New Brunswick South Central Transition House and Second Stage Coalition

make donations

Vous appuyez une loi sur l'équité salariale et voulez suivre ce dossier de plus près? Adhérez à notre organisme!

Notre bulletin paraît 2 à 4 fois par année. Consultez la dernière édition de ce dernier!

Archives

© 2018 Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick Inc.