Retour

Les femmes ne doivent pas payer pour la crise économique

Le discours du trône ne fait aucune mention des programmes d'équité salariale entamés avec le personnel des garderies, du soutien à domicile, des résidences communautaires et des maisons d'hébergement pour femmes victimes de violence conjugale.
 
« Les travailleuses de ces secteurs ne doivent pas faire les frais de la crise économique », affirme Marilyn MacCormack, présidente de la Coalition pour l’équité salariale du Nouveau-Brunswick. « Elles sont sous-payées et attendent déjà depuis longtemps les résultats des programmes d’équité salariale initiés par le gouvernement au cours des dernières années. Elles ont besoin d’améliorer leur propre condition économique. »
 

make donations

Vous appuyez une loi sur l'équité salariale et voulez suivre ce dossier de plus près? Adhérez à notre organisme!

Notre bulletin paraît 2 à 4 fois par année. Consultez la dernière édition de ce dernier!

Archives

© 2017 Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick Inc.